mercredi 16 février 2011

Où trouver la meilleure tarte tatin de Paris?

Après plusieurs mois d’absence, Raids Pâtisseries fait son come back avec un nouveau bench, sur les tartes tatins de la capitale.

Allons droit au but : après 14 gâteaux et une indigestion, la palme revient à Ladurée, qui signe ici un vrai dessert de mamie, à peu de choses près.

Voici le classement - du meilleur au pire :

1. Ladurée – tatin classique (5,40€) *****
2.Berthillon (3,50€) ****
3. Blé Sucré (3,50€) ****
4. Yamazaki (4,30€) ****
5. Les Petits Mitrons (2,95€) ****
6. Arnaud Lahrer (4,70€) ***
7. Gérard Mulot (3,60€) ***
8. Des Gâteaux et du Pain – au sirop d’érable et noix de pécan (5,30€) ***
9. La Pâtisserie des Rêves (5€) ***
10. Un Dimanche à Paris (5,80€) ***
11. Le Grenier à Pain (2,60€) **
12. Le Grandgousier (16€ / kg) **
13. Ladurée – tatin à la mangue (6,10€) **
14. Bread and Rose (6,80€) *

Remerciements particuliers à Coralie (chouettes photos as usual malgré l'absence de lumière en cette fin de journée) et Caroline qui ont écumé Paris à la recherche de la perle rare.

1. Ladurée – tatin classique *****
Cette version, très classique, a quelques défauts (odeur de crème rance, pâte brisée détrempée), mais aussi des qualités qui la placent nettement au-dessus du lot : le goût et la texture de la garniture, vraiment exceptionnels.

Les pommes, finement émincées sont fondantes à en tomber. Sucrées juste ce qu’il faut, elles ont un bon goût de caramel de sucre roux.
« Un classique bien exécuté » selon Coralie.
75, avenue des Champs Elysées, 75 008, Métro Georges V

2. Berthillon (3,50€) ****
Cette part de tarte tatin est terriblement réjouissante avec sa couche épaisse de pommes et une bonne odeur de crème fraîche. L’ensemble est très caramélisé, tout en préservant le goût des pommes. Celles-ci ont une texture très agréable : légèrement granuleuses, elles résistent un peu sous le palais.
Dommage : la génoise, un peu citronnée, qui n’apporte rien.
31 Rue St Louis en l'ile, 75004, Métro Pont Marie

3. Blé Sucré (3,50€) ****
Une tatin très fruitée et tout en hauteur, qui me rappelle les superbes tatins de Le Gastelier.
La pomme est peu sucrée, très fruitée et acidulée. En revanche, le palet breton est un peu fade, étant de plus légèrement ramolli par un socle de crème pâtissière.
7 Rue Antoine Vollon, 75012, Métro Ledru-Rollin

4. Yamazaki (4,30€) ****
Une présentation moyenne qui n’empêche pas de se lécher les babines à la dégustation. La tarte dégage une bonne odeur acidulée. Le sablé breton (genre broyé du Poitou) est incroyablement croquant, bien cuit, bien beurré et légèrement salé. La hauteur de pomme est particulièrement généreuse. Les pommes ne sont pas trop sucrées.
En revanche, la quenelle de crème fouettée ne sert à rien, et malgré la multitude de points noirs qui annoncent un goût de vanille, on ne sent pas grand-chose.
6, chaussée de la Muette, 75 016, Métro La Muette

5. Les Petits Mitrons (2,95€) ****
Une bonne tarte, bien rustique, qu’aurait pu faire ma grand-mère. « Elle est calcinée » résume Caroline. Oui, effectivement, cette tatin est très foncée, le goût est ultra caramélisé, au point de masquer la pomme. La pâte feuilletée a un aspect crâmé, ok.
Oui, cette tatin est très « clivante ».
Moi j’aime bien ce côté home-made, cette bonne odeur de beurre, cette pâte feuilletée qui crisse sous la dent, et ces sensations caramélisées terriblement régressives.
A vous de voir.
26 rue Lepic, 75018, Métro Blanche

Arnaud Lahrer (4,70€) ***

Statistiquement, un gâteau benchmarké sur dix fait les frais de la ligne 2. Ici, la tatin d'Arnaud Lahrer.
Arnaud Lahrer nous propose une tatin très travaillée, avec une bonne odeur de speculos, des saveurs de caramel, de citron, et même de quatre épices. Les pommes découpées en petits morceaux sont bien fondantes, et le sablé breton, lui, est bien croquant.
53, rue Caulaincourt, 75 018, Métro Lamarck Caulaincourt

Gérard Mulot (3,60€) ***
Une tarte un peu kitsch avec sa collerette et son aspect « gélatineux ». A la dégustation par contre, ça passe bien. « Ce gâteau est bien équilibré, avec une bonne longueur en bouche » précise Caroline.

En effet, la pâte feuilletée est bien cuite, fine et croustillante. On sent bien la pomme, légère et fruitée. Et l’aspect gélatineux est du à un sympathique caramel un peu beurré.
De fait, c’est plus une tarte aux pommes qu’une tarte tatin.
76, rue de Seine, 75 006, Métro Odéon ou Mabillon

Des Gâteaux et du Pain – tatin au sirop d’érable et à la noix de pécan (5,30€) ***
Un gâteau assez sophistiqué, pas mal, mais qui s’éloigne du concept de tarte tatin…
La pâte sablée (trop beurrée mais très croquante) est surmontée de couches de crème et de génoise. L’ensemble a un petit goût de riz au lait plutôt pas mal. Soit.
Le hic, c’est que la noix de pécan monopolise le palais, au détriment de la pomme.
« Ca n’est pas une tarte tatin » tranche Coralie.
63, boulevard Pasteur, 75 015, Métro Pasteur

La Pâtisserie des Rêves (5€) ***
Un visuel vraiment sympa avec de jolies et fines strates de pommes et des fragments de streusel à la noisette.
Cela étant, l’ensemble est un peu fade (trop vanillé), la pâte feuilletée est détrempée,… C’est un peu trop consensuel.
« L’emballage est anti-écolo » ajoute Coralie.
93, rue du Bac, 75 007, Métro Rue du Bac

Un Dimanche à Paris (5,80€) ***
Après la tatin, le chou-tatin.
La pâte feuilletée, bien cuite et légère, est surmontée d’une couche de chantilly, puis de pomme.
Les problèmes :
- il faut aller chercher la pomme au microscope
- le rapport qualité-prix est éhonté.
4-6-8 Cour du Commerce Saint André, 75006, Métro Odéon

Le Grenier à Pain (2,60€) **
Un gâteau très moyen.
Il est recouvert d’une gelée, peu ragoûtante et à vrai dire insipide. Comme le biscuit streusel. La pâte sablée est molle est farineuse.
Ouf : les pommes sont comestibles, et même bonnes, et même acidulées.
38 r Abbesses, 75018, Métro Abbesses

Le Grandgousier (16€ / kg) **
Un gâteau au visuel généreux, gourmand, qui se révèle décevant à la dégustation.
Sans odeur (c’est bizarre), il est recouvert de gelée, une fois encore sans goût. La pâte feuilletée, très farineuse, est toute détrempée. Dieu merci, les pommes ont quand même un goût de pomme.
54 rue Saint Honoré,75001, Métro Louvre-Rivoli ou Les Halles

Ladurée – tatin à la mangue (6,10€) **
Comme quoi Ladurée est capable du pire comme du meilleur. « Le look gélatineux, ça n’est pas terrible » dixit Coralie.
En effet, le gâteau est couvert d’une épaisse « semelle » de gelée au goût puissant d’épices. Les morceaux de mangues sont , eux, symboliques. Deux défauts rédhibitoires à mon sens.
75, avenue des Champs Elysées, 75 008, Métro Georges V

Bread and Rose (6,80€) *
C’est simple, à la première bouchée, nous avons toutes changé de couleur.
Le gâteau avait un goût de … poivron.
Petit extrait du compte-rendu écrit de Coralie « Un petit goût bizarre… purée mais c’est quoi ? … C’est vraiment space»

Il n’y a pas eu de seconde bouchée.
7, rue Fleurus, 75006, Métro Saint Placide

10 commentaires:

  1. oh génial j'adore tes raids pâtissiers ! je me souviens de celui sur le cheesecake j'en bave encore !
    si un jour tu en fais un sur le chocolat ce serait chouette (et je le mettrais dans mon weekly chocolate)

    RépondreSupprimer
  2. Quel plaisir de vous retrouver !
    Merci !

    RépondreSupprimer
  3. Pour la tarte tatin de chez Bread & Roses, je ne peux que confirmer... très mauvaise expérience. Quant à la proposition d'un Dimanche à Paris, ils n'appellent pas ça une tarte tatin, mais le "Dôme aux Pommes". En l'occurence, c'est une pâte à choux au grué de cacao (j'aime beaucoup la saveur que cela lui donne !), des pommes poêlées au calvados, une crème de mascarpone à la vanille ainsi qu'un feuilletage au beurre Bordier (s'il vous plaît!). Pour ma part, j'ai trouvé ça assez intéressant et agréable.
    Pour la tarte de chez Des Gâteaux et du Pain, c'est vrai que l'on est assez loin de la tatin... mais je ne résiste pas à la saveur du sirop d'érable :-)

    RépondreSupprimer
  4. my, oh, my, how incredibly yummy!

    RépondreSupprimer
  5. Rien qu'en se basant sur l'aspect "visu", j'aurai choisi "les petits mitrons".
    Pour moi, la tarte tatin, c'est une recette de famille, un dessert maison par excellence !
    Peut être car j'ai souvent vu ma mère la faire (et elle la faisait divinement bien, en la servant avec une crème anglaise à la vanille faite maison !).

    Je suis donc assez attirée par un aspect "maison".

    Celle qui m'attire le moins, c'est celle de Berthillon !
    Pourtant, j'adore leurs glaces (surtout celle aux marrons glacés)

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour, je lance un SOS car je dois trouver un restaurant où déguster la meilleur tarte tatin de Paris SUR PLACE à l'occasion d'un diner d'anniversaire en tête-à-tête.

    Merci d'avance de votre aide et bonne soirée,

    Pâtissièrement,

    Charlotte B

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Charlotte,

    J'ai demandé à Caroline L., l'une des meilleures foodreporters ever à Paris (il faut miamer ses commentaires ! :) http://www.foodreporter.fr/user/index/id/238).

    Voici sa réponse :

    "Il y a bien le bistro Paul Bert: ils la font souvent, j'en ai eu de bons echos, mais ils changent la carte souvent (mais elle est souvent à la carte aussi). Donc il faut appeler pour vérifier. Sinon il y a aussi d'autres bistrots comme:

    Chez michel, L'assiette, Que du bon, Le bouchon et l'assiette, Neva cuisine, Le chapeau melon, Le dirigeable, Le repaire de cartouche, Aux vieux chêne"

    Bonne chance pour ton dîner !

    RépondreSupprimer
  8. Par contre, ce serait bien de viser le rapport qualité-prix parce que de la Tatin au prix de la cocaïne même avec une très bonne pomme, ça me laisse perplexe.

    RépondreSupprimer
  9. Tarte tatin la maison des rêves : l’ensemble est un peu fade (trop vanillé),c'est pas un peu contradictoire ?

    RépondreSupprimer
  10. Je confirme la tarte tatin de Ladurée est un grand moment,par contre je n'ai senti l'odeur de crème rance,il faut que vous essayez celle de Fauchon qui également très bonne.

    RépondreSupprimer