mercredi 20 avril 2011

Popelini, une maison de choux à Paris

Cet après-midi, en me promenant dans le marais, je tombe sur une nouvelle pâtisserie monomaniaque, Popelini. Reprenant les codes girly du cupcake, cette boutique met en vedette les choux à la crème.

Ne m'en voulez pas si j'ai pris mes parfums préférés...

Ces mignons gâteaux sont préparés par une jeune pâtissière de chez Ladurée, et le projet est parrainé par Christophe Michalak. Du lourd.



Colorés, bien dodus, à l'aspect grumeleux (comme un crumble), le visuel n'est pas mal du tout.

Voici mes impressions sur l'échantillon de choux suivant.

Pistache-griotte
Mes photos sont catastrophiques. Imaginez que ce chou est, en vrai, très mimi
Un bon chou, bien gourmand. Le biscuit est fondant et un peu croustillant. La crème pâtissière, fluide comme il faut, est donc parfumée à la pistache et à la vanille, et contient des petits éclats de pistache. La petite compotée de griotte à l'intérieur est terrible.

Vanille-fraise
Un chou trèèèèss sucré. De plus, contrairement, à ce qu'a annoncé la vendeuse, le chou est garni avec une compote de fraise (très sympa néanmoins), et non des morceaux. La crème pâtissière est un peu farineuse.

Praliné
Heu, j'ai eu un petit problème, moi qui adore d'habitude le praliné. Impression bizarre quant au goût de la crème pâtissière, peut-être que c'était trop salé... Ce goût de noisette ne me revient pas.

Le chou du jour : crème au citron, crème fouettée, framboises fraîches, et zestes de citron vert
Ah, là, tout est franchement bon. Le gâteau est compliqué à déguster, mais le mélange des textures (crème fouettée aérienne + biscuit légèrement croustillant + framboises moelleuses) est très réussi. Le trio framboise-citron-citron vert envahit le palais de sa fraîcheur. Les framboises fraîches sont bien généreuses.

Personnellement, le chou du jour mis à part, je n'aime pas la couche de "fondant" sur le dessus des gâteaux. C'est vraiment écoeurant, ça donne un côté industriel (bien sûr, c'est fait main, mais ça me rappelle trop les pâtisseries industrielles, dont le topping est délimité de manière géométrique). On rencontre le même problème que pour les cup cakes by the way.

Au final, une curiosité sympathique. Le concept va certainement se roder et s'étoffer (d'ailleurs, pourquoi ne pas proposer aussi des Paris-Brest et autres Saint-Ho ? Pourquoi ne pas proposer des gâteaux familiaux du dimanche ?). Mes encouragements à la jeune entrepreneuse (26 ans) derrière ce concept.

Popelini
29, rue Dubelleyme, 75003 Paris

Métro Filles du Calvaire

Chou à l'unité : 1,85€
Chou du jour : 2,80€

5 commentaires:

  1. trop chouette, je veux y aller tout de suite ! merci pour recommendation =)

    RépondreSupprimer
  2. Concept très sympathique, dont je ne doute pas qu'il fasse des petits rapidement (tous les ingrédients du succès sont là !).
    J'ai beaucoup aimé le chocolat, le citron, la rose .. et tous ceux que j'ai goutés : texture très agréable et fondante en bouche. Un peu gros à mon sens, le fondant apporte un clin d'œil de couleur sympathique mais je ne suis vraiment pas fan non plus à la dégustation.
    Effectivement un peu cher pour les produits de base utilisés, comparé aux macarons parisiens.
    En revanche je ne leur ferais pas l'insulte de les comparer aux insignifiants cupcakes du moment.
    Bref une boutique qui vaut le détour. Merci pour cette découverte
    Danielle

    RépondreSupprimer
  3. Ha moi aussi j'y suis allée et j'avoue j'ai bien aimé. Je retrouve les impression que tu décris, trop de sucre parfois. En tout cas la crème patissiere donne une impression differente de la chantilly elle est un meilleur support de gout pour le caramel et autre saveur dense et j'avoue aussi que la chantilly c'est beaucoup plus compliqué à manger.

    Caro Tatin

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    Est-il possible de déguster les choux sur place ?

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Lauriann, les choux sont uniquement à emporter !

    RépondreSupprimer