mercredi 15 juin 2011

La pâtisserie Dégardin ou les Mystères de Paris

Il y a des mystères. Comment se fait-il qu'un talentueux pâtissier, passé chez Troisgros et Gagnaire, et produisant des gâteaux de la plus haute qualité, passe inaperçu depuis 5 ans dans le PPP* ?

* Paysage Pâtissier Parisien

Un fraisier sublime

Réponse: les petits privilégiés du XIIème arrondissement voulaient se garder pour eux la pâtisserie de Sébastien Dégardin.

Cette boutique réunit deux choses précieuses, souvent contradictoires à Paris : la modestie (le lieu tout simple, l'accueil gentil, les prix doux, le choix resserré) et la qualité étoilée des gâteaux.

Parmi les gâteaux testés: un fraisier sublime, une divine tartelette aux fraises des bois, une polonaise, et un macaron pommes caramélisées - yuzu.

Fraisier : cf photo ci-dessus
Vraiment redoutable. Fondant et parfumé, en plus d'être beau. La crème au beurre s'est imprégnée du goût des fraises, par ailleurs excellentes (ce qui est rare dans les pâtisseries). De plus, le gâteau est surmonté d'une couche de pâte d'amande bien goûtue.

Tartelette aux fraises des bois :

Désolée pour la photo : l'original est bien plus appétissant...

Trop bon. Une pâte sablée bien cuite et croquante. Des fraises des bois savoureuses et suaves. Un fond d'amande qui apporte un peu de moelleux. Des cubes de pâte de fruit (framboise ? noix de coco ??) qui renforcent le goût acidulé des baies.

Polonaise
Vraiment pas mal, pour ce gâteau du warrior : Brioche imbibée moelleuse et fondante, éclats croquants d'amandes torréfiées, crème pâtissière assez "légère", meringue bien goûteuse.

Macaron Pommes caramélisées - yuzu

Encore désolée pour la photo qui dessert plutôt son modèle (je n'ai pas fait exprès pour le jeu de mot :)

Le seul gâteau que j'ai moyennement aimé car le yuzu est vraiment trop dominant (on ne sent plus les pommes). Bien croquant sinon. Texture un peu collante (hors morceaux de caramel mou).

Bref, courez-y avant que cela ne devienne un lieu snob et parisien.

Pâtisserie Sébastien Dégardin
29 boulevard de Reuilly
75 012 Paris
Métro Dugommier ou Daumesnil

Fraisier : 4,40€
Tartelette fraise des bois : 4,40€
Macaron Pomme-Yuzu : 4,40€
Polonaise : 3,80€



[Note ajoutée le 27 novembre 2012:
La boutique de Sébastien Dégardin a changé de propriétaire le 18 novembre dernier.
Le chef est désormais à la recherche d'un nouveau lieu à Paris : je vous tiendrai informés de l'ouverture, certainement en 2013.]

7 commentaires:

  1. Même si l'été est là et qu'il faudrait "faire attention à sa ligne" pour l'été, je connais dores et déjà la raison pour laquelle je gagnerais 2kg.

    RépondreSupprimer
  2. OOOhhh ...et la polonaise hummm

    RépondreSupprimer
  3. Que du tres bon.courez y vite

    RépondreSupprimer
  4. Je suis un grand amateur de pâtisserie et je suis ravi de voir le talent de Sébastien Dégardin de plus en plus reconnu sinon par la presse spécialisée, au moins par la blogosphère.

    Habitant en face de sa boutique, je crois avoir gouté à toutes ses pâtisseries et viennoiseries, qui le placent facilement dans le peloton de tête des pâtisseries parisiennes et à des prix très raisonnables.

    Mais surtout merci pour vos raids patissieries qui incluent des pâtisseries qui n'ont pas "la carte" contrairement à ce que fait le figaroscope avec son palmarès gourmand. Par exemple, Dégardin n'en a jamais fait partie, alors qu'objectivement, son flan est bien meilleur et de très loin, que celui désigné premier.

    RépondreSupprimer
  5. Testés il y a peu :

    - Passiflore : délicieux ****

    - Tartelette fraise des bois : délicieux ****

    - Tartelette citron : très bonne ***

    - Religieuse au caramel et au beurre salé *** : très bonne, gâteau rustique et fin à la fois, recette originale pour moi. Très sucré ceci dit, serait peut-être encore meilleur avec un glaçage légèrement plus fin (ou moins sucré) ?

    - Polonaise ** : très bonne mais personnellement j'en ai assez au bout de 2 ou 3 bouchées tellement c'est riche et sucré !

    Conclusion : très convaincu par cette pâtisserie, d'autant que les prix sont contenus. Derrière les différents gâteaux on sent une même personnalité, une même sensibilité : on peut parler de pâtisserie d'auteur.

    RépondreSupprimer
  6. Juste pour prévenir les gourmands, ce pâtissier ne fait pas ou plus de Polonaise.

    RépondreSupprimer