vendredi 27 janvier 2012

Jean-Paul Charbonnier : la boulangerie de quartier rêvée

Marre des gâteaux ampoulés et de l'accueil réfrigéré ? Voici une boulangerie de quartier qui devrait vous mettre du baume au coeur.

La boutique de Jean-Paul Charbonnier, déjà repérée par Carol et Vanessa sur leur blogs, c'est un peu comme chez mémé : simple, voire rustique, et terriblement bon enfant. En effet, non seulement les gâteaux vous font de l'oeil par leur côté "home-made", mais l'entrain malicieux de la patronne vous donne, de plus, la patate pour le reste de la journée.

La boulangerie pâtisserie Jean-Paul Charbonnier
Tarte fine à l'abricot 


Les prix sont modiques (1€ les 2 cannelés), et attirent une foule d'habitués, dont beaucoup d'étudiants vraisemblablement gourmands: dans la longue file d'attente du midi, ces derniers parlent bouffe et resto ou commentent, amusés, les arrivages de pizzas (brûlantes, luisantes, généreuses) ou de plaques encore chaudes de cheese cakes. Ça babille gentiment avec la patronne qui commente fièrement ses gâteaux et materne ce petit monde.

Vous l'aurez compris, mieux vaut ne pas être trop pressé si l'on va à la boulangerie Charbonnier, mais vous avez la garantie de ne pas être servi par des dépressifs qui ne connaissent pas leurs produits.

Venons-en aux faits : sur 5 gâteaux testés, quatre sont plutôt réussis et un est franchement excellent : le "cake aux pommes de ma belle-mère".

"Cake aux pommes de ma belle-mère" 5€
La boulangerie-pâtisserie Jean-Paul Charbonnier

La boulangerie-pâtisserie Jean-Paul Charbonnier
Vous me direz qu'un cake aux pommes est rarement mauvais. Celui-ci, dans un style rustique, est vraiment exceptionnel. Très caramélisé et riche en pommes, il est à la fois croquant (car bien cuit à l'extérieur) et moelleux. Le goût de beurre est excellent.
Le plus : une couche de caramel (beurre et sucre) tapisse le fond. C'est à tomber.

Cheese-cake 2€
La boulangerie-pâtisserie Jean-Paul Charbonnier
Pas vraiment un cheese cake, davantage une tarte au fromage blanc. La pâte sablée est croquante mais inégalement cuite et sans goût de beurre. L'appareil, à base de fromage blanc 0%, est, lui, franchement délicieux, à la fois dense et aérien, avec un bon goût d'oeuf et de vanille. Moi qui étais dégoûtée des cheese cakes depuis mon raid il y a 2 ans, j'ai repris foi en ce gâteau. Merci Jean-Paul Charbonnier.

Tarte normande 2,20€
La boulangerie-pâtisserie Jean-Paul Charbonnier
La pâte feuilletée est fine, assez bien cuite et croquante, avec bon goût crémeux de beurre. La tarte est garnie de gros morceaux de pommes, très goûteux, mais dont la peau a hélas cramé. La crème à l'amande apporte une texture à la fois onctueuse et granuleuse (petits éclats d'amande). Bref, après avoir enlevé la peau des pommes, ce gâteau n'a fait ni une ni deux.

Tarte fine à l'abricot 2€ (photo en tête de billet)
Pas vraiment de saison me direz-vous. Quoiqu'il en soit, ces abricots, fort savoureux (certainement surgelés), sont l'atout principal de ce gâteau. La pâte feuilletée est détrempée, comme le biscuit streusel. Petit fond d'appareil à la pistache, dont le goût est un peu chimique.


Tarte fine aux pommes 2€
La boulangerie-pâtisserie Jean-Paul Charbonnier
 Jolie présentation. La quantité de pommes est plus que généreuse. Les fruits sont croquants, mais forcément un peu secs. Fine couche de compote sous les pommes. La pâte feuilletée, bien que détrempée, est très caramélisée, ce qui fait ressortir son excellent goût de beurre.

Boulangerie Jean-Paul Charbonnier
123 rue de Vaugirard
75015 Paris
Métro Falguière
Fermé le dimanche

4 commentaires:

  1. Didier Chocolat27 janvier 2012 20:26

    Ami(e)s de ce blog, luttons. Faisons une pétition contre cette infâme tentatrice qu’est Louise !
    Parce que franchement, vous arrivez à résister, vous ? Entre le style enlevé et enjoué, les photos alléchantes, les commentaires passionnés, précis et techniques qui appuient là où cela fait mal en vous indiquant précisément ce que vous devez prendre et ce qu’il vaut mieux éviter, difficile de passer son chemin…
    Et à ce rythme là, il faudra bientôt que nous remplacions nos pèse-personnes par des plateformes de pesage pour camion !!!
    Alors je dis assez… Vade retro satanas.
    Puisqu’il y a en droit français (enfin je ne suis pas juriste) des condamnations pour incitation au meurtre ou à la haine raciale et puisque la gourmandise est un des 7 péchés capitaux, il doit bien y avoir aussi une peine prévue pour incitation à la gourmandise, non ??? Et franchement, Louise, vous ne trouvez pas que dans ce domaine elle mérite l’oscar…
    Alors camarades, résistons, prouvons que nous existons… (France Gall, sors de mon corps) et boutons Louise hors de nos écrans d’ordinateurs, faisons condamner son blog ou appelons-en aux anonymous pour qu’ils le bloquent.
    Voilà, en attendant votre aide, je vais encore aller tester les nouvelles trouvailles de Louise !!!

    RépondreSupprimer
  2. Moi je n'ai rien contre cette gourmandise. Au contraire, j'aime beaucoup les gâteaux de Louise. C'est très bien faits, appétissants, rien qu'à voir les photos, ça donne vraiment envie. Et en plus, je suis très étonné par ses prix. Ça tourne autour de 2 € alors que ce sont de très bons produits. Je la félicite! C'est vraiment réussi !

    RépondreSupprimer
  3. mais c'est tout près de chez moi aille aille aille !

    RépondreSupprimer
  4. ben moi, depuis que je fréquente ce blog, j'ai triplé mon budget pâtisseries! et j'aime ça!

    RépondreSupprimer