jeudi 5 avril 2012

Raoul Maeder

Puisque la campagne électorale bat son plein, je vais singer les politiciens et parler de ce que je ne connais pas : la pâtisserie alsacienne. Puisque chez moi, c'est plus tourte aux blettes et oreillettes que kouglofs et braedele, je dois corriger le tir, par exemple par un petit tour chez Raoul Maeder.

Kouglof (30€ / kg)
Boulangerie Raoul Maeder - Paris - Kouglof


Boulangerie Raoul Maeder - Paris - Kouglof

Cette rousse aux courbes généreuses sent bon la brioche. Sèche et fondante, parfois croquante avec ces morceaux d'amandes torréfiées, elle doit son goût à sa cuisson particulièrement réussie (notes de farine torréfiée). Petits raisins secs moelleux et discrets. Peu sucré.


Sundgau (2,60€)
Boulangerie Raoul Maeder - Paris - Sundgau




De prime abord ce gaillard-là semble vouloir plâtrer les estomacs les moins exigeants. Mais vous le savez, les silhouettes les plus massives cachent souvent de vrais coeurs d'artichaut. Ici, une tendre compote de pommes se dévoile inopinément, avec ses notes de pain d'épice et de caramel, et sa texture sèche et fibreuse comme une pâte de fruit. Quant à la lourde gangue de pâte sablée, elle s'avère friable, fondante et terriblement beurrée.


158, bd Berthier
75 017 Paris
Métro Pereire
Fermé le lundi et le dimanche après-midi

111 bd Haussmann
75008 PARIS
Métro Miromesnil

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire