lundi 30 avril 2012

L'heure du goûter chez Benoît Maeder

Ultra démocratiques, toutes simples, les pâtisseries de Benoît Maeder régalent les petits gourmands de la rue Lourmel.

Financier (1€)
Boulangerie Benoît Maeder Paris
Très croquant, bien beurré. Mais le goût de l'amande s'esbigne un peu vite

Tarte aux pommes (3€) 

Boulangerie Benoît Maeder Paris
Ferrée, goûteuse, mais la cannelle masque les pommes


Moelleux pommes-pécan (3€)
Boulangerie Benoît Maeder Paris
Un simple quatre-quart agrémenté de quelques morceaux de pommes et de savoureuses noix de pécan

Tarte chiboust (3€) 
Boulangerie Benoît Maeder Paris
De délicieuses framboises sur le dessus, par contre la pâte sucrée est détrempée

Mi-cuit au chocolat (2,50€) 
Boulangerie Benoît Maeder Paris
Bien coulant en son coeur, mais le chocolat utilisé est banal

Benoît Maeder
18 rue de Lourmel
75015 Paris
Fermé le mardi

vendredi 27 avril 2012

Pâtisserie Alban Guimet, Caen

Parce que cela m'arrive de risquer un croc hors de la capitale, voici quelques pâtisseries ayant retenu mon attention chez Alban Guilmet (ex Pierre Hermé), en Normandie.


Cake chocolat - noisettes - amandes - pistaches (6,50€)
Si vous êtes gourmand (ce qui est le cas sinon vous ne liriez pas Raids Pâtisseries) et en vacances dans le coin, vous devez absolument goûter ce cake au chocolat. Enrobé d'une ganache aux éclats de noisettes, il est très chocolaté, légèrement sec, très croquant et fruité



Tarte chocolat au lait - noisette - caramel (3,50€ environ)


Bien vue et diablement gourmande


Eclair au caramel beurre salé (3,50€ environ)

 Lumineuse idée : le fondant-salidou à la place du glaçage. Sinon, la mousse au caramel est un peu sèche


Pour tout vous dire, je me rendais chaque année en pèlerinage dans son ancienne boutique déguster sa fabuleuse tarte normande. Or, celle-ci a, semble-t-il, définitivement disparu de sa vitrine... Si vous pouviez le lui rappeler quand vous y passez...


80 Boulevard Yves Guillou
14 000 Caen
02 31 28 53 43
Fermé le lundi

jeudi 26 avril 2012

Les desserts de l'Agapé Substance

Hier, j'ai été invitée dans le cadre d'une émission à un superbe déjeuner à l'Agapé Substance, intrigant mouchoir de poche culinaire de 38 mètres carrés où officie David Toutain.

Ont succédé pas moins de 15 curiosités gustatives (asperges - praliné, agneau - algues au nom impronçable, carotte - galanga etc), conclues par des desserts minimalistes et percutants.

Agapé Substance - Desserts
Fraises - Persil - Hibiscus (exquis)

Agapé Substance - Desserts
 Citron - Sarrasin

Agapé Substance - Desserts
Chocolat - Noisette

Agapé Substance - Desserts
Cacao - Framboise - Poivron (moins ma tasse de thé)

Agapé Substance Paris - Desserts
Pour accompagner le café (pas le fort de la maison), les sublimes caramels passion de Jacques Genin



Merci au sibyllin Mr Lung et à Candice de France Ô pour son invitation !

Agape Substance
Menus carte blanche 65 - 99€
66 rue Mazarine
75006 Paris
01 43 29 33 83


mercredi 25 avril 2012

Pâtisserie Christian Constant

Légèrement old school et toujours impeccables, les pâtisseries de Christian Constant me font craquer.

Tarte Sonia Rykiel (5,20€)

Pâtisserie Christian Constant Paris - Tarte Sonia Rykiel banane-chocolat

Pâtisserie Christian Constant Paris - Tarte Sonia Rykiel banane-chocolat

Fine, distinguée, cette tarte mêle avec régression la banane et le chocolat. Ces deux ingrédients sont unis par une même acidité, fine et fruité, et une texture identique souple et fondante. La pâte sucrée, croquante et assez discrète en goût, met parfaitement en valeur cette garniture acidulée.


Tarte au chocolat (5,20€)

Pâtisserie Christian Constant Paris - Tarte au chocolat

Pâtisserie Christian Constant Paris - Tarte au chocolat
Je l'avais manquée pour je ne sais quelle raison lors de mon testing des meilleures tartes au chocolat de Paris. Montée sur une pâte sucrée cacaotée et un lit de noisettes pilées, une délicieuse ganache, bien épaisse et moelleuse, diffuse des notes de fleur, de sous-bois, et de lait. Aucun nappage superflu, pas d'artifice, juste l'extase.



Sicilien (5,30€)

Pâtisserie Christian Constant Paris - Entremet Sicilien
Son look de semi-freddo vous aura forcément fait penser à un rital roulant les mécaniques. Pas mon préféré cependant.

Une plaque de praliné feuilleté enrobée de chocolat est nappée d'une sorte de bavarois à la pistache  (goût un peu trop fort), et d'une excellente génoise. Des pistaches entières, grillées, réservent ça et là au palais un joli croquant et une légère amertume.


Macao (5,30€)
Pâtisserie Christian Constant Paris - Entremet Macao rhum-chocolat
Dense, mousseux, très sucré, avec un goût dominant de vieux rhum. Notes de caramel.


Financiers
Pâtisserie Christian Constant Paris - Financiers
Mignons, asymétriques, bien cuits, croquants, avec un goût délicat d'amande. Très plaisant, et certainement parmi les meilleurs financiers de la capitale.



Par ailleurs, je vous conseille de prendre vos pâtisseries à emporter, le salon de thé n'est pas très accueillant.

37 rue d'Assas
75006
Métro Saint Placide
01 53 63 15 15

mardi 24 avril 2012

Le Comptoir des Pâtisseries au Mandarin Oriental

Un comptoir de pâtisseries dans un palace... je salivais depuis des mois à l'idée de tester le salon de thé du Mandarin Oriental...

L'entrée en matière calma net mes ardeurs : lumière grisâtre, cafardeuse, odeur pesante de friture (des plats salés devaient certainement être servis - il était 18h), service lent, mauvaise assise (les pieds obliques de la table menant bataille contre mes genoux) ... Et puis on nous servit des petits sablés pour patienter, quatre à la vanille, trois au chocolat. Or, nous étions quatre; ce brimborion biscuité donna subitement au goûter une tournure de chaises musicales :)

Quant aux douceurs :


La crème glacée à la banane (15€) a sauvé ce thé. Pas mal. Servie à bonne température. Le caramel manque d'acidité, son goût n'est pas assez concentré en fruit. Mais la noix de pécan caramélisée donne une bonne dose de gourmandise au tout 

Le Soleil (14€). Beau travail sur l'acidulé des fruits exotiques. La coque en chocolat blanc laisse par contre un voile gras en bouche; j'aurais préféré du sucre pour répondre à l'acide 

Un carottage

C. a choisi le chocolat (Baïano 14€)

Thé blanc, de Chine naturellement (10€)


251 rue Saint Honoré
75001 Paris
Métro Concorde ou Tuileries
01 70 98 78 88

lundi 23 avril 2012

Pâtisserie Hugo & Victor

Vous savez où se trouve l'une des pâtisseries Hugo & Victor ? A deux pas de mon cours de sport.


Tarte au pamplemousse (5,20€)

Pâtisserie Hugo & Victor - tarte au pamplemousse

Rafraîchissante comme une douce pluie d’été. Pâte sablée blonde et croquante. Suprêmes généreux et gorgés d’eau. Fond d’amande fruité, goûteux. Les dosages en sucre sont parfaits et s’équilibrent. Même si le pamplemousse se contente d'être amer sans aucun autre goût (j'imagine que cela dépend des arrivages), je recommande vivement.

Eclair au chocolat (5,20€)

Pâtisserie Hugo & Victor - éclair au chocolat

Du caractère. La bonne idée : la feuille de chocolat à la place du traditionnel glaçage. Ici, elle apporte beaucoup de croquant. Excellente ganache, au goût de fruits jaunes / fruits exotiques. Pâte à chou un brin fatiguée.



Entremets praliné (6€)

Pâtisserie Hugo & Victor - entremets praliné

Pâtisserie Hugo & Victor - entremets praliné

Trop sucré, trop caramélisé. Où est passé le vrai goût de la noisette ?



Entremets passion (6€)

Pâtisserie Hugo & Victor - entremets passion

Piquant, acide, ce gâteau, s'il était pulvérisé, ferait une redoutable bombe lacrymogène.


7 rue Gomboust 75001 Paris
75007 Paris
01 44 39 97 73
Fermé les lundis et dimanches

vendredi 20 avril 2012

Du nouveau sur Raids Pâtisseries !

Ces derniers temps, je vous mijotais une petite surprise...

Après plusieurs centaines de gâteaux dégustés – vive les kilos c’est le printemps - je vous propose désormais de rechercher vos pâtisseries préférées à Paris sur l’onglet « Guide des Meilleures Pâtisseries à Paris ».

Vous y trouverez les meilleures pâtisseries autour de vous et pourrez visualiser les meilleures adresses pour votre gâteau préféré.



Il se peut qu’il y ait quelques bugs ou quelques petites infos manquantes pour ce lancement, je vous remercie d’avance pour vos feedbacks !

jeudi 19 avril 2012

Pâtisserie Jacques Génin

Chez Jacques Génin, la pâtisserie est sans flafla et va droit à l'essentiel : le goût. Bilan de ma petite dégustation.


Jacques Génin Pâtisserie - Tarte au citron


Pâtes de fruits (90€ / kg)

Jacques Génin Pâtisserie - Pâtes de fruit
Un vrai concentré de goût. Très fruitées, acidulées et peu sucrées. En un mot, exquises.


Tarte au citron (4,80€)

Jacques Génin Pâtisserie - Tarte au citron
Sobre et nette. Nez : citron vert. Crémeux citron explosif, fruité, acidulé, souple et fluide. Pâte sucrée fine et croquante.


Eclair au chocolat (4,80€)

Jacques Génin Pâtisserie - Eclair au chocolat

Jacques Génin Pâtisserie - Eclair au chocolat
Une ganache nerveuse, corsée et puissante. Mince couche de fondant au chocolat (une bonne chose). La pâte à chou, certes goûteuse, semble accuser plusieurs heures de vol, mais l'essentiel est que je me suis régalée.


Tarte aux pommes (5€)

Jacques Génin Pâtisserie - Tarte aux pommes
Généreuse mais peu ragoûtante à première vue. En réalité, ce que l'on prend pour un nappage de gelée s'avère un caramel figé, bien croquant et ambré.
Les fines lamelles de pomme, rassemblées en une épaisse couche (2cm) fondent sous la dent.
Pâte feuilletée un peu fatiguée exprimant cependant un excellent goût de beurre frais.
Fine couche de crème d'amande au goût puissant de rhum.
133 rue de Turenne
75003 Paris
Métro République
Tél 01 45 77 29 01
Fermé le lundi

mercredi 18 avril 2012

Les pâtisseries de Carette

Aujourd'hui, voici un test spécial Carette :

Mont-Blanc (5€)

Pâtisserie Carette Paris - Mont-Blanc

Pâtisserie Carette Paris - Mont-Blanc

Joli mais fade. Le rhum étouffe le goût du marron au lieu de le mettre en valeur. Le coeur de ce majestueux massif, rond et croustillant (meringue, chantilly et brisures de marron glacé) sauve l'ensemble.


Macaron framboise (1,60€)

Pâtisserie Carette Paris - Macaron framboise

Clairement dans le top 3 des meilleurs macarons framboise de Paris. Croustillant, peu sucré, très fruité, mais un peu farineux.

Opéra (5€)


Pâtisserie Carette Paris - Gâteau Opéra

Dans le top 5 des meilleurs opéras de Paris. Bien imbibé et fondant. Ganache excellente, au bon goût de fruits jaunes. Fondant au chocolat plus cacaoté, moins écoeurant que ce que j'observe d'habitude. La feuille de chocolat située au-dessous et l'amande, contenue dans la génoise, assurent une petite mâche agréable et légère.


Saint-Honoré (5€)

Pâtisserie Carette Paris - Saint Honoré

Une pâtisserie bien nette, mais terriblement grasse et sucrée.

4 place du Trocadéro
75016 Paris
Métro Trocadéro


mardi 17 avril 2012

Week-end à Nantes

Vous ne le savez sans doute pas, mais je viens du Sud. Mon homme, lui, est breton (enfin, Nantes est plutôt la Bretagne de coeur mais il s'agit là d'un débat sans fin). Si le choc des cultures fut au début explosif (huile d'olive vs beurre demi-sel, vous imaginez), j'en ai rapidement pris mon parti :

Crémet nantais (40% de crème fraîche tout de même) - une spécialité qui s'apparente au fontainebleau

Vincent Guerlais, le Relais Dessert local (ici, un "cake croustillant praliné"). Les pâtisseries sont, certes, inutilement compliqués, mais les chocolats valent le détour

Les galettes et crêpes du Bac à Blé, une terriblissime crêperie à Tharon. Là-bas, ils ne lésinent pas sur le beurre et les produits de bonne qualité 

vendredi 13 avril 2012

Le concours du meilleur croissant au beurre d'Ile de France

Hier soir, les ventes de citrate de bétaïne connaissaient un pic historique. Et pour cause, quelques heures plus tôt se déroulait le concours du meilleur croissant au beurre d'Ile de France, comptant pas moins de 200 compétiteurs dorés et moelleux.

Le concours du meilleur croissant au beurre d'Ile de France
  Désolée pour la qualité des photos : j'ai dû prendre mon i-phone
Le concours du meilleur croissant au beurre d'Ile de France

Le concours du meilleur croissant au beurre d'Ile de France

L'épreuve fut rude, mais, Dieu merci, je ne dégustai "que" 40 croissants.

Le niveau ? Plutôt bon, malgré quelques ovnis. Le façonnage, les textures et le niveau de cuisson dévoilèrent leurs multiples facettes. Défilèrent ainsi des croissants rebondis ou élancés, pâles ou bronzés, timides ou généreux. Les saveurs, elles, se complurent dans une douce et morne uniformité, les croissants de mon échantillons étant tous fabriqués sur poolish.

Bref, cette dégustation ne pourra pas me faire changer d'avis sur les meilleurs croissants de Paris.

C'était le lauréat de mon raid pâtisseries spécial croissants (Des Gâteaux et du Pain)

J'oubliais les critères de notation, notés sur 20 et de même pondération (oui, la dégustation tourna ensuite au problème d'arithmétique)
  • Aspect :
    • Cuisson (la plupart des croissants étaient cuits dans un four à sole)
    • Brillance
    • Forme
  • Dégustation :
    • Intérieur (texture fondante, goût)
    • Extérieur (feuilletage)



Qui succédera à Frédéric Pichard ? Le verdict tant attendu sera livré le 18 mai 2012 prochain, à l'occasion de la Fête du Pain.