jeudi 11 avril 2013

Un cannelé d'exception à la pâtisserie Mori Yoshida

Poursuivant mes dégustations des pâtisseries de Mori Yoshida, je me suis régalée d'un chouette petit gâteau, exécuté ici avec brio alors que les pâtissiers parisiens ont l'habitude de le rudoyer : le cannelé.

Etait-ce mon jour de chance ? Il était ultra frais, et cuit avec grâce: très cuit et croquant à l'extérieur, et, sans transition aucune, parfaitement tendre à l'intérieur. La gangue développe des arômes corsés de caramel sans jamais tomber dans un goût de cramé. Attention : pas de rhum ici, mais de savoureux zestes d'orange. Digne de figurer dans le top 3 (voire le top 1...) des meilleurs cannelés.

Cannelé - Pâtisserie Mori Yoshida
Cannelé (Pâtisserie Mori Yoshida)

Cannelé - Pâtisserie Mori Yoshida



Pâtisserie Mori Yoshida
2€ le cannelé

65 avenue de Breteuil
75 007 Paris
Métro Sèvres - Lecourbe
Fermé le lundi toute la journée et le dimanche après-midi


Les autres pâtisseries de Mori Yoshida

4 commentaires:

  1. J'ai aussi fait un petit tour hier matin,
    Pour ce qui est des pâtisserie pour une ouverture c'est globalement bon.
    Même petit reproche sur la concentration de certains gouts comme sur le saint honoré où la crème framboise a l'intéieur des choux meriterait d'être un peu plus intense pour trancher vraiment avec la pistache.
    Pareil pour le sucre sur le millefeuille noisette, super agréable en texture mais la crème (au beurre) est trés sucré et vraiment trop gras,dur d'apprécier aprés 3 fourchette et c'est dommage parce que le gout de la noisette est excellent.
    J'ai aussi bien aimé le fond de tarte de la tarte au citron a la farine complète et même si la conservation est moin bonne qu avec'une farine blanche je leur préfere leurs gouts, le cremeux au citron d'abord doux s'exprime vraiment a la fin. J'ai pas fait la connaissance du caviar de citron (???),je sais pas si toi tu l'as remarquer ?

    Par contre J'ai du mal a cerner la personnalité des produits, c'est purement personnel mais dans mon idéal j'aurai tendance à associer un gâteaux avec un vécu,que ce sois une petite histoire, une région où je peut être allé ou autre chose ce genre. Là Mori Yoshida qui a vécu la majeur partie de sa vie, professionnelle en tour cas (de ce que je sais), au Japon et donc on retrouve des canellés, kouign amann, far breton.. J' aurais aimé plus de risques, avec des accents japonnais et une personnalité plutot que de la jouer facile pour vouloir sans doute "rassurer" la majeur partie des gens.
    Enfin bon c'est pas facile non plus de s'installer et c'est ouvert depuis une semaine donc ca évolura sans doute aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Colin, je te comprends sur la plupart des points (pas encore eu la chance de goûter le Saint Honoré). Je n'ai pas non plus senti le citron caviar, il y en avait juste une lichette posée sur le dessus et c'était n.s. Après, finalement, je suis bien contente que le pâtissier ait fait ce cannelé, parce que c'est l'un des meilleurs que j'aie pu goûté pour le moment

      Supprimer
  2. Meilleur que celui du mandarin oriental ?

    RépondreSupprimer