mardi 25 juin 2013

Les soufflés du restaurant Auguste

Ravie de vous écrire à nouveau, chers lecteurs, après ces longs jours d'absence sur le blog !
Pour cette reprise, voici une belle adresse, salée et sucrée, que j'ai découverte grâce à OanèseChristophe et Alain, et qui excelle notamment dans l'art délicat du soufflé.

Restaurant Auguste - Paris - Souffés chocolat, pistache de Sicile, et noisette du Piémont
Un plébiscite pour ce soufflé au chocolat, magistral, fin, racé - on ne pourrait plus s'arrêter; cet autre à la noisette du Piémont, aussi addictif qu'une pâte à tartiner de chocolatier, quoiqu'un brin trop sucré dans mes souvenirs; et enfin, merveille d'entre les merveilles, ce soufflé à la pistache de Sicile dont toute tentative de description serait vaine, en deça de la réalité.


Accueil aussi délicieux que les soufflés.

Restaurant Auguste
Déjeuner : 35€ (E-P-D), desserts : de 14 à 17€
54 rue de Bourgogne
75 007 Paris
Métro Varenne
01 45 51 61 09

12 commentaires:

  1. on peut juste aller prendre le dessert ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un restaurant classique, donc on ne peut pas y aller seulement pour le dessert. Mais les entrées et les plats valent aussi largement le détour.

      Supprimer
  2. on pensait qu'Alex Croquet ou jacques Genin vous avaient demandé en mariage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très étonnée de vous retrouver sur ce blog, cher anonyme, après toute la sympathie que vous y avez manifestée :)

      Supprimer
  3. je n'ai jamais commis de commentaires désagréables, je ne comprends donc pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, désolée ! Mon back office vous avait étiqueté comme l'auteur anonyme de prises à partie personnelles sur le blog... Au temps pour moi !

      Supprimer
    2. autant pour moi! une personne qui ne nous parle que des meilleurs c'est respect!
      cela dit avoir un black office, ça m'inquiète un peu! :-°

      Supprimer
    3. D'ailleurs, ne soyez pas surpris si une équipe de gourmands entraînés mène un raid dans le Golfe du Morbihan durant la nuit. Nous traquons sans pitié les contradicteurs comme aux plus grandes heures de l'inquisition.

      Bon, sans blague, Raids Pâtisseries cherche humblement, en toute indépendance, à permettre aux gourmands de s'y retrouver dans le paysage pâtissier parisien. En tout cas merci pour ces échanges, qui sont le sel de ce blog sucré.

      Supprimer
    4. je ne pensais pas mériter une si délicate surveillance, mais bon que ce ne vous soit pas un motif pour feignasser car j'attends avec impatience le deuxième article sur Alex Croquet!

      Supprimer
    5. Bien noté, j'ai la pression !

      Supprimer
  4. Oui j'ai entendu parler de cet établissement.

    Sinon les pâtisseries de grands restaurant c'est meilleur qu'en boutique ? N'est ce pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vi, c'est sûr... Au restaurant, les pâtissiers font au moins de l'assemblage minute; ils peuvent jouer plus facilement avec les textures, les températures, etc.

      Supprimer