vendredi 7 juin 2013

Les desserts de la Bauhinia, à l'Hôtel Le Shangri La

Hier, j'ai eu la chance d'être conviée à un déjeuner des plus mémorables, en compagnie d'Alain et Oanèse, au Shangri La. L'objectif : découvrir la carte éphémère de La Bauhinia, célébrant l'Inde gastronomique jusqu'au 14 juin. Pour retracer notre route des épices, je vous conseille de lire les impressions d'Oanèse. Pour ce qui est du sucré, nous sommes restés sur des desserts purement français, ce qui nous a permis de déguster ... tous les desserts de la carte (François Perret aux manettes) ! Je ne m'en remets pas.

Commençons tout de suite par le café: nous avons pu regoûter avec joie le fameux marbré au chocolat de François Perret, pour lequel je me damnerais. Apparemment, les cannelés (dingues) et les sablés au gianduja ont été intégrés récemment à la carte du salon de thé.



Si l'on ne devait choisir qu'un seul dessert à la carte du déjeuner, ce serait celui-ci : un éclair à la framboise, mariant fruits frais, confiture légère et crème au mascarpone à la vanille. Le crumble assure un croquant tonitruant 

Un riz au lait à la mangue, lacté et crémeux, à la vanille Bourbon, avec de chouettes madeleines, encore croquantes et serties d'un coulis de mangue.

Un îlot (une texture plus dense que d'habitude, étonnante, due à une cuisson à la vapeur !) flottant sur une crème anglaise d'anthologie

Une mousse au chocolat comme on les aime, sans sensation de gras ni de sucre. Petit goût boisé, agréable, du chocolat. Servi avec une pantagruélique tuile aux amandes.



La Bauhinia - Hôtel Le Shangri La

48€ la formule déjeuner (semaine dédiée à l'Inde jusqu'au 14 juin) 
10 Avenue d'Iéna
75016 Paris
Métro Iena
01 53 67 19 90

3 commentaires:

  1. Bonjour!

    Merci pour ce partage :)
    Ces desserts ont vraiment tous l'air délicieux les unes que les autres. ça donne vraiment envie d'y gouter.
    Et sinon, je viens de parcourir tout votre blog (enfin presque :) ) et j'ai bien adoré, je vais même faire un lien vers votre site car il merite d'être vraiment connu.
    Bonne continuation à vous et au plaisir de vous lire.

    RépondreSupprimer
  2. Du coup, les desserts aussi mettaient l'Inde à l'honneur ou pas du tout ? Le palace est splendide, en effet, j'ai connu L'Abeille de Philippe Labbé, et j'ai été choyé...

    RépondreSupprimer
  3. merci pour ces bonnes nouvelles qui enchantent le quotidien; pensez vous faire raid-entrecôte? Laurent

    RépondreSupprimer