lundi 4 novembre 2013

9 heures du matin, au Prince de Galles

Depuis le temps que j'en entendais parler... l'un des rares petits déjeuners gastronomiques de Paris... J'arrêtai donc de procrastiner; rendez-vous fut pris avec Pascale du blog C'est moi qui l'ai fait. S'ensuivit une bombance matinale des plus délicates dans le restaurant feutré du Prince de Galles, La Scène.

La Prince de Galles - Petit déjeuner au restaurant la Scène

Le concept : 

  • Un petit déjeuner "de base" : excusez mon expression maladroite, désignant un jus de fruit frais ou un smoothie maison, des confitures de Christine Ferber, des beurres Bordier aromatisés au Yuzu ou à la vanille, un café L'Arbre à Café ou un thé Dammann et ... les sublimes viennoiseries maison de Yann Couvreur, l'un des rares chefs pâtissiers de grand hôtel à préparer ses propres viennoiseries) 
  • Des plats à la carte, en version salée ou sucrée.

Figurent donc dans le "socle commun" du petit déj :

La Prince de Galles - Petit déjeuner au restaurant la Scène
Une mise en bouche qui recadre toute suite les choses : il ne s'agit pas d'un petit déj conventionnel

Le Prince de Galles - Petit déjeuner au restaurant La Scène
La pièce de viennoiserie change tous les jours, selon l'inspiration de Yann Couvreur

Le Prince de Galles - Petit déjeuner au restaurant La Scène - Brioche vanille
Jeudi dernier, c'était donc une brioche à la vanille (de Tahiti, de Madagascar, et des Comores) au parfum extraordinaire et à la texture très fine et fondante.

Le Prince de Galles - Petit déjeuner au restaurant La Scène - Viennoiseries maison
Ici, le croissant un brin revisité (beurre L'Or des Prés), un escargot pistache-chocolat, et un autre à la praline rose. Attention, pas de méprise: ce sont des viennoiseries tout à fait différentes de celles servies au goûter !

Le Prince de Galles - Petit déjeuner au restaurant La Scène - Confitures Christine Ferber
Confitures de dingue (abricot-vanille, rhubarbe, fraise) signées Christine Ferber

Petits pains au levain

Nous avons choisi à la carte :

Le Prince de Galles - Petit déjeuner au restaurant La Scène
Fontainebleau à la figue et à la verveine. Léger, peu sucré.

Le Prince de Galles - Petit déjeuner au restaurant La Scène
 [désolée pour la photo qui ne reflète pas à quel point ce met nous a plu]
Un in-con-tour-nable (cèpes entiers hyper parfumés et fondants, jaune d'oeuf fermier, espuma de noisette). Faisant fi des conseils de Nadine de Rothschild, nous avons tout saucé.

Le Prince de Galles - Petit déjeuner au restaurant La Scène
Ici, le traditionnel bagel est revu et corrigé. Tout en légèreté (l'un des mots d'ordre de la carte) 

Le Prince de Galles - Petit déjeuner au restaurant La Scène
Là non plus, vous ne pouvez pas passer à côté de la "brioche perdue" : Ici, craquante et caramélisée à l'extérieur, pas du tout grassouillette, tout en étant fondante à l'intérieur. Avec un crémeux vanille et une pointe de citron vert.

Le Prince de Galles - Petit déjeuner au restaurant La Scène
En bonus : un café tout à fait original (Le joyau d'Unna) se dégustant froid, comme une liqueur. Très étonnant et aromatique. A découvrir également.

Service leste et disert.
Bref, une bulle de quiétude et de gourmandise, originale qui plus est.
(Les prix pourront paraître un peu élevés, mais ils sont pour moi justifiés par la qualité de l'expérience)


Le Prince de Galles
33 avenue George V
75 008 Paris
Tél. : 01 53 23 78 50

Le petit déjeuner: 46€ + les "émotions" à la carte (La brioche à la vanille : 20€, Fontainebleau : 18€, l'Oeuf de poule : 22€, le Saumon "comme un bagel" : 24€, le Joyau d'Unna : 13€ )

12 commentaires:

  1. Yes ! Le petit déjeuner n'a jamais aussi bien porté son manteau.
    C'est beau.
    Je vais y retourner.
    En tout cas quand tu reviens, tu ne reviens pas à moitié Louise !

    RépondreSupprimer
  2. Et voilà, Tintin reporter qui oublie l'origine de la troisième vanille! On fait comment nous sans cette info ca-pi-tale?

    RépondreSupprimer
  3. J'ai testé la semaine dernière : je suis enchantée par l'idée de faire du petit déj un moment gastronomique à part entière

    RépondreSupprimer
  4. Je serais bien tenté. Combien de viennoiseries par personne dans ce petit déjeuner ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Techniquement, le plateau de viennoiserie pris en photo était pour 2 personnes, et l'on pouvait me semble-t-il en reprendre

      Supprimer
  5. magnifique ! je salive et pourtant il est 1h du matin )

    RépondreSupprimer
  6. magnifique...il est vrai que pour accéder à ce petit déjeuner gastronomique, il parait logique d'avoir passé la nuit dans le palace en question...ce qui n'est pas prêt de m'arriver. Nous nous offrons un repas 3 étoiles une fois par an !. mais il est vrai qu'il est possible d'aller seulement "petit déjeuner" et là comme c'est gastronomique c'est exceptionnel...je comprends ton extase devant les confitures de Christine Ferber, je les connais. Alors pourquoi pas s'offrir cette fête lors d'un WE à Paris : je vais y penser...le café dans le verre c'est génial et très beau, on voit la teinte profonde du café...hohooooo
    merci à vous les filles, pour ce coulage de langue du matin!

    RépondreSupprimer
  7. 15% d'un SMIC pour un petit déjeuner, merci marie Antoinette!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A chacun de voir selon son budget, tout est une question d'arbitrage...

      Supprimer
    2. C'est vrai que 46 euros pour ce qui n'est qu'une présentation de produits qui, à l'identique (sauf pour les viennoiseries certes, mais il y a quelques très bons artisans dans la capitale qui offrent une qualité semblable), couterait autour de 12 euros à la maison, c'est une question d'arbitrage…. Parlez-nous donc de la moquette si la valeur ajoutée est là !

      Supprimer
    3. Je pense que l'on ne va pas à ce petit déjeuner spécifiquement pour la "base" (sauf peut-être pour les clients de l'hôtel), mais pour l'ensemble du repas.

      Supprimer